L’intelligence visuo-spatiale : l’une des intelligences multiples d’Howard Gardner

Article de fond

RÉFLEXION

28 Janvier 2021

Partagez sur Twitter !

Partagez sur Linkedin !

Intelligence visio-spatiale

La conduite du changement en entreprise avec les 8 étapes de Kotter

Vous apprenez plus facilement grâce à des images, des vidéos, des schémas, des dessins ? Vous utilisez des images mentales pour comprendre un concept et trouver des solutions adéquates ? Vous arrivez à vous représenter les choses dans l’espace ? Vous êtes particulièrement observateur et imaginatif ? Peut-être vous reconnaissez-vous et/ou reconnaissez-vous l’image de certains de vos proches ! Si tel est le cas, l’intelligence que vous développez le plus est probablement une intelligence dite visuo-spatiale. Cette dénomination, mise en avant par la théorie des intelligences multiples, a été évoquée par Howard Gardner; et rentre dans les 7 formes d’intelligence qu’il a définies.

De l’intelligence au singulier aux intelligences multiples

En 1983, Howard Gardner, psychologue américain, démontre que la pensée humaine est en réalité plus complète et complexe qu’elle ne laisse paraître. Il explique alors qu’il n’existe PAS UNE seule et unique intelligence commune à tous MAIS PLUSIEURS types d’intelligence. Il parle alors d’intelligence au pluriel, puisqu’elles sont pour lui au nombre de 7 (à l’image de notre entreprise Seven d’ailleurs) :

  • l’intelligence logico-mathématique,
  • l’intelligence linguistique,
  • l’intelligence kinesthésique,
  • l’intelligence musicale,
  • l’intelligence interpersonnelle,
  • l’intelligence intrapersonnelle,
  • et l’intelligence visuo-spatiale, celle dont nous allons traiter dans cet article.
Zoom sur l’intelligence visuo-spatiale : l’intelligence de la représentation mentale du monde

Direction l’espace ou plutôt l’intelligence visuo-spatiale avec Howard Gardner !

Au même titre que les intelligences multiples, l’intelligence visuo-spatiale comporte des appellations multiples comme : intelligence visuelle, intelligence spatiale ou intelligence visuo-spatiale. Ici, le choix du terme importe peu. C’est plutôt la compréhension de cette intelligence qui compte. Qu’appelle-t-on « intelligence visuo-spatiale » ? Il s’agit de la capacité à se repérer dans un environnement dédié et à créer des images mentales pour une meilleure compréhension du monde.

« Le navigateur ne peut pas voir les îles lorsqu’il pilote; à la place, il cartographie leur position dans sa « représentation » mentale du voyage. » Howard Gardner Cette citation souligne ainsi la force de la représentation mentale pour avancer et se repérer. Le navigateur ici s’appuie sur une carte pour poursuivre son voyage et c’est grâce à son intelligence visuo-spatiale qu’il parvient à suivre la direction qui lui semble être la bonne.

Pour apprendre à discerner votre intelligence visuo-spatiale et vos autres formes d’intelligence (car elles sont multiples, ne l’oublions pas), nous animons une formation Transmettre avec les 7 intelligences dans laquelle nous guidons chaque participant dans leur recherche de leurs intelligences.

Si vous désirez prendre contact avec Seven pour partager votre opinion sur la théorie d’Howard Gardner ou obtenir plus d’informations sur notre méthode de formation, c’est avec plaisir que nous échangerons avec vous.

Comment reconnaître les individus développant cette forme d’intelligence ?
Adopter une écoute active est précieux car cela amène des atouts considérables :

Selon la théorie du neurologue Robert Sperry, nos deux hémisphères cérébraux fonctionneraient comme deux cerveaux séparés. Il y a aurait pour chacun des hémisphères, des fonctions différentes. L’hémisphère gauche servirait en grande partie au langage, aux mathématiques et à la logique tandis que l’hémisphère droit serait lié à la perception de l’espace, au rêve, à l’imagination, à l’intuition et aux images visuelles. Ainsi, si l'on suit cette théorie, l’hémisphère droit serait particulièrement sollicité lorsque l’on fait preuve d’intelligence visuo-spatiale. Prenons toutefois cette affirmation avec des pincettes et ne cataloguons pas une personne en cerveau gauche ou droit.

Une attention particulière aux moindres détails

Comment reconnaître les individus ayant cette aptitude ? Nous vous proposons de prêter attention à quelques indices. Précisons toutefois qu’il ne s’agit pas là de placer Untel ou Unetelle dans une case fixe mais de se servir des indices que vous relèverez pour formuler des hypothèses sur le fonctionnement d’autrui (ou le vôtre).

Une facilité à se repérer dans l’espace

Peuvent développer cette intelligence, les individus qui disposent d’un sens de l’orientation élevé, savent estimer un volume ou une distance ou encore arrivent à se représenter des objets en 3D. Par conséquent, ce sont des individus qui se représentent facilement dans un environnement dédié et parviennent à visualiser un objet sous un angle différent.

Une mémoire visuelle sur-développée

Également, ce sont des individus qui, par leur capacité d’observation, disposent d’une excellente mémoire visuelle. En effet, ils vont avoir plus de facilités à réaliser des jeux basés sur l’observation fine des objets que d’autres.

Dans la vie quotidienne, ces individus peuvent éventuellement posséder une vision dite hyperesthésie. Cette vision de précision qui leur permet de capter une foule de petits détails pour mieux comprendre et se rassurer eux-mêmes. Christel Petitcollin, dans son ouvrage Je pense trop explique que les personnes ayant une surefficience mentale développent des sens très aiguisés comme pour la vue et prêtent ainsi une attention beaucoup plus forte à tous les petits détails visuels qui les entourent.

Une sensibilité aux arts

A cela, ils possèdent souvent une forte affinité avec les arts visuels. Par exemple, ils peuvent être particulièrement admiratifs des beaux paysages, des peintures, des photographies ou de toutes autres formes d’art. Ces derniers vont volontiers se rendre dans des expositions d’art, réaliser des promenades ou des voyages pour le plaisir des yeux et la sensation que cela leur procure.

Intelligence visio-spatiale une sensibilité aux arts
L’intelligence visuo-spatiale : pour une minorité ou une majorité de gens ?
Les principaux métiers où l’intelligence visuo-spatiale est développée

Dans certains métiers, vous observerez que l’usage de l’intelligence visuelle est particulièrement fort. Parmi les métiers où celle-ci est très présente, on notera notamment :

  • les métiers liés à l’esthétisme : stylistes, dessinateurs de mode, etc.
  • les métiers liés à l’art : paysagistes, sculpteurs, graphistes, dessinateurs, etc.
  • les métiers liés à l’audiovisuel : metteurs en scène, caméramans, etc.
  • les métiers liés à l’espace : architectes, designers d’intérieurs, etc.
  • les métiers liés à la construction : techniciens, etc.
L’utilisation de l’intelligence visuo-spatiale par tous, au quotidien

Néanmoins, il convient de préciser que cette intelligence n’est pas propre à quelques catégories de métiers bien précis. On la retrouve dans toutes les phases de la vie, aussi bien à l’enfance qu’à l’âge adulte. A l’école, certains enfants vont particulièrement mobiliser cette forme d’intelligence avec des matières comme l’art plastique, le sport, les mathématiques, la géographie. En dehors de l’école, certains enfants (mais aussi les adultes) vont pouvoir renforcer leur capacité d’observation grâce à des puzzles, des casses-têtes, des jeux d’échecs ou autre exemple, des Rubik’s cubes.

L’intelligence spatiale est aussi particulièrement présente dans la vie des adultes. Pour l’illustrer, nous pouvons prendre l’exemple de l’orientation dans un espace précis : Imaginons que vous cherchiez à vous positionner dans l’espace afin de vous rendre dans un lieu précis, vous allez tenter d’utiliser votre intelligence spatiale. Il faut avouer que les GPS et maps intégrés à votre smartphone, limiteront quelque peu l’usage de votre intelligence spatiale.

La conduite d’un véhicule constitue un deuxième exemple où votre représentation de l’espace prime. Lorsque vous êtes sur la route, vous devez prêter attention à un certains nombre d’éléments (auquel cas, cela peut s’avérer dangereux pour vous et pour les autres): les rétroviseurs; les voitures qui roulent autour de vous, ralentissent, accélèrent, changent de direction; les piétons qui marchent sur les trottoirs, s’apprêtent à traverser ou traversent; les panneaux de signalisation qui vous donnent des indications sur la conduite à adopter; la météo qui diverge et vous pousse à adopter une certaine conduite, les nouveaux lieux (tunnel, pont, ville, campagne, route départementale, autoroute, péage) qui vous obligent à prendre une nouvelle conduite; etc.

De la prise de conscience de cette intelligence visuo-spatiale à la mise en pratique
Apprenez à détecter votre intelligence visuo-spatiale

Savoir quelles méthodes vous permettent de retenir plus facilement, être conscient de vos facultés naturelles, comprendre votre façon de raisonner et par conséquent avoir une bonne connaissance de vous-même vous sera particulièrement utile pour détecter votre intelligence visuelle plus ou moins prononcée.

Se connaître peut en apparence s’apparenter à un exercice facile, pourtant il ne l’est pas toujours. C’est pourquoi, il est essentiel de vous poser les bonnes questions : Dans quelle mesure faites-vous preuve d’intelligence visuelle / spatiale ? Etes-vous doué pour représenter les objets dans l’espace ? Pensez-vous avoir un usage régulier de cette intelligence ?

Développez votre potentiel visuel/spatial

Pour développer votre potentiel visuel/spatial, trois composantes sont utiles :

  • Les gènes : Nous avons tous des prédispositions, des sensibilités différentes au monde qui nous entoure sans que nous en soyons pour autant pour quelque chose. C’est pourquoi, nous avons parfois l’impression d’être chanceux ou à l’inverse d’être maudit car nous sommes dépourvu de don visuel. Cependant, les gènes ne sont pas LA seule composante pour développer son potentiel visuel/spatial. Si vous avez cette facilité naturelle à vous représenter dans l’espace, mais que vous ne vous exercez pas et n’y mettez pas d’entrain, vous ne stimulerez pas votre intelligence visuo-spatiale. Le facteur gênes est donc à coupler avec d’autres éléments.
  • L’entraînement : En stimulant régulièrement votre intelligence visuelle grâce à des exercices de visualisation (par la réalisation de schémas, de dessins, d’illustrations, etc.), en prêtant une attention particulière aux arts visuels (par les expositions, la curiosité artistique, etc.), en repensant l’agencement de votre domicile et bien d’autres activités, vous renforcerez votre intelligence visuelle. Tel un muscle, l’intelligence visuelle se travaille !
  • La passion : La dernière composante essentielle est d’aimer apprendre par les images mentales, d’aimer dessiner, d’aimer faire des schémas. Si l’intelligence visuelle est en partie innée, la passion ne l’est pas et dépend grandement de votre appréciation personnelle du monde.
Couplez votre intelligence visuelle avec d’autres formes d’intelligence

Vous pouvez exceller à l’intelligence spatiale mais également à l’intelligence mathématique et musicale ! Vous n’êtes pas soumis à UNE unique forme d’intelligence mais à PLUSIEURS, d’où la théorie des intelligences multiples. De plus, une forme d’intelligence n’entre pas en contradiction avec un autre type d’intelligence. Chaque personne possède ses intelligences principales et secondaires. Par ailleurs, la théorie d’Howard Gardner n’est pas un postulat. Dire ainsi qu’il en existe 7 formes peut être contestable.

Stimulez votre intelligence visuelle avec le mind mapping

Dans son ouvrage Au bon plaisir d’apprendre, l’écrivain et enseignant, Bruno Hourst met en exergue, le concept de topogramme, plus connu par sa traduction anglaise, mind mapping. Il définit un topogramme comme “une manière créative de mettre en forme des idées et de les relier entre elles”. Concrètement, il s’agit de représenter ses idées sur une feuille de papier afin de favoriser l’apprentissage et de faciliter l’organisation de ses pensées.

Réaliser un mind mapping n’est pas seulement destiné aux artistes ou à une poignée de personnes ayant la fibre artistique ! Chacun peut, en réalisant des dessins simples et symboliques, en recopiant des schémas ou dessins existants, en jouant sur les couleurs, en utilisant les flèches à bon escient et en agençant de la bonne façon les idées, créer un mind mapping tout à fait convenable.

Désormais, il ne vous reste plus qu’à explorer votre intelligence visuo-spatiale pour une envolée vers l’infini et l’au-delà !!!

Partagez cet article autour de vous

Articles liés