Passer de participant à formateur

Interviews

INTERVIEW

27 Août 2021

Partagez sur Twitter !

Partagez sur Linkedin !

Passer de participant à formateur

Passer de participant à formateur

Lorsque l’on suit une formation, c’est le sentiment de découverte qui est vécu à chaque instant : À quoi m’attendre ? Que vais-je réaliser dans les cinq prochaines minutes ? Quel est le message ? À la différence de l’animateur, le participant ne sait rien de la construction du contenu. Il détient pour ainsi dire un regard neuf. Quant au formateur, son objectif est de se concentrer sur l’expérience du participant et donc d’être capable de passer du statut d’observateur à celui de « transmetteur de contenus ».

A ce titre, Léo Willefert, Directeur des opérations des restaurants La Brigade, initialement participant à de nombreux ateliers Seven, s’est tellement pris de passion pour le métier de formateur, qu’il a récemment sauté le pas ! C’est alors une nouvelle casquette qu’il porte depuis peu : celle de préparateur et d’animateur de formations pour ses collègues. Son changement de rôles ainsi que ses deux visions, en tant que participant et formateur, voici un parcours qui pourrait éveiller des vocations !

Débuter une formation avec Seven

Avant de débuter une formation, certains participants peuvent avoir une image traditionnelle des organismes de formation : un format jugé le plus souvent scolaire, avec d’un côté l’enseignant et de l’autre les apprenants. Chez Seven justement, nous tenons à dépoussiérer cette perception pour nous concentrer sur l’expérience des participants. Qu’ils passent un bon moment, retiennent un maximum d’informations, mettent en pratique les contenus transmis au sein de leur quotidien : telles sont les missions qui nous importent de réussir.

Léo Willefert a notamment pu s’initier aux formations et en suivre une dizaine. Son goût pour la transmission s’est progressivement élargi à un souhait d’animer à son tour des formations en interne. C’est ainsi qu’en mars 2021, il nous recontacte afin de devenir, « le monsieur formation de La Brigade ». Un beau challenge que nous avons évidemment encouragé !

Devenir formateur : l’exemple de Léo Willefert

Pour devenir formateur, ce ne sont pas les années d’expérience qui comptent mais la passion, le goût pour la pédagogie, les échanges et la volonté de transmettre. Ce sont notamment des qualités propres à Léo Willefert. A cela, ses nombreuses participations à nos ateliers Seven l’ont aidé à comprendre la construction d’une formation. Lui-même nous expliquait avoir compris « l’importance d’installer un rythme et d’animer pour continuellement capter l’attention de son audience ». Il complétait en soulignant que « avec l’atelier réalisé sur les intelligences multiples, j’ai pu apprendre à adapter mon discours selon les personnes présentées, ce qui m’est particulièrement utile dans le cadre de ma profession et de ma personnalité, qui m’amènent à communiquer avec énormément de personnes. »

Concrètement, ce sont 3 formations qu’il a conçues et animées entre décembre 2020 et janvier 2021; à savoir 2 sessions de 3h à destination de 7 personnes. Ce défi a été pour lui une aubaine, lui permettant de regrouper tout ce qu’il aimait, tant dans sa vie professionnelle que personnelle. Suite à sa première journée réalisée, l’ensemble de ses collègues étaient unanimes : ils désiraient suivre une seconde formation « made by Léo » !

Les indispensables pour réussir sa formation
1- Faire participer les individus et les rendre acteurs

Parce que nous pensons que l’animation de quelques heures de formations constitue déjà une première expérience enrichissante, nous avons poursuivi nos échanges avec Léo afin qu’il nous partage, ce qu’il juge être, le secret d’une bonne formation. C’est sans hésitation, qu’il nous a cité la capacité à impliquer les stagiaires. « Je me souviens que le format participatif, mis en place par les équipes Seven, m’a plu. J’ai ainsi voulu reproduire auprès de mes collègues, ce que j’avais apprécié. Faire participer les individus en face de moi, voilà ma mission principale lorsque je suis devenu formateur ». !

2- Instaurer un cadre de confiance tout le long

Nous avons voulu en savoir plus sur la façon dont Léo incitait un maximum de monde à s’exprimer. « J’entends instaurer un climat de confiance et une bonne humeur » soutenait Léo. En regroupant les deux notions citées, c’est en réalité le fait de mettre à l’aise les apprenants qu’il conseillait. Car en effet, ne pas les juger pour ce qu’ils énoncent et leur expliquer que les informations restent confidentielles, sont essentiels dans le métier de formateur. Pour qu’ils se confient, deux actions peuvent notamment y contribuer : l’instauration d’un cadre de bienveillance dès la première minute ainsi que le partage d’un vécu personnel de la part du formateur. En se plongeant dans une ambiance tant décontractée que studieuse et en observant leur animateur communiquer sur son expérience, ils seront plus à même, par similarité, de se prêter à l’exercice de la confidence.

3- Rendre les exercices ludiques par la gamification et les exemples concrets

Enfin, les exercices ludiques constituent une clé de réussite pour impacter le quotidien des participants. Pour cela, nous ne pouvons que conseiller de gamifier les théories ou notions complexes par des devinettes, des instants de compétition, des exercices en binômes ou en plus grands groupes, etc. Par ailleurs, le choix des exemples lors de l’explication des théories sera déterminant pour rendre le contenu compréhensif. En effet, en sélectionnant des exemples proches du mode de vie des participants, ces derniers auront plus de facilité à se projeter et à mettre en pratique la théorie une fois la formation terminée. L’utilisation des intelligences multiples d’Howard Gardner reste d’ailleurs une bonne piste pour construire un contenu dynamique visant à capter l’attention des apprenants.

Le parcours de Léo, devenu formateur auprès de son entreprise après avoir été un participant assidu chez Seven, ne peut qu’inspirer. La passion pour la transmission est essentielle mais elle doit également s’accompagner de qualités supplémentaires : la capacité à faire participer les apprenants, l’instauration d’un cadre de confiance et la construction d’ateliers ludiques.. Si vous souhaitez mieux comprendre ce que vous venez de lire, nous serions ravis d’échanger avec vous sur vos besoins et ainsi vous faire vivre l’expérience Seven !

Partagez cet article autour de vous

Articles liés