Loi de Laborit : Modifier sa routine en débutant par ses missions difficiles

Organisation

Réflexion

12 Octobre 2021

Naturellement, nous réalisons ce que nous aimons en premier. Nous expérimentons la loi de Laborit, aussi appelée d'un nom plus évocateur "loi du moindre effort". Définie par Henri Laborit, chirurgien et neurobiologiste français du XXème siècle, elle fait partie de la grande famille des "lois du temps". Celle-ci met en lumière un constat que nous vivons tous au quotidien et souligne que nos missions favorites sont réalisées au profit de tâches plus complexes ! Face à cette observation, la loi de Laborit entend renverser l'ordre de réalisation des missions pour nous encourager à effectuer les missions plus difficiles en début de journée.

Commencer par ses préférences : un comportement naturel

Si l'homme s'oriente en premier lieu vers ce qu'il apprécie, c'est parce qu'il réagit à un besoin naturel : la survie dans un nouvel environnement. Pour y répondre, il cherchera à :

Atteindre la satisfaction immédiate

S'amuser, prendre du plaisir, faire ce qui le rend serein, voilà ce qu'il réalisera avec entrain. Prenons l'exemple d'un conseiller en communication digitale, qui disposerait d'une excellente expertise en référencement naturel mais n'aurait jusque-là, pas encore lancé de campagnes Google Adwords. Ce dernier canal lui étant peu familier, risquerait de le mettre en difficulté. Pour autant, c'est une opportunité pour lui de monter en compétences. Malgré tout, sa maîtrise du SEO constituant l'un de ses atouts, a de plus grande chance de l'orienter en premier lieu vers l'accomplissement de ses missions d'inbound marketing.

Eviter les situations stressantes

Une situation stressante est synonyme pour l'homme d'un moment inconfortable qu'il ne peut entièrement gérer. Par expérience, croyance limitante ou peur, il préférera éviter ce stress pour rester dans sa zone de confort.

Pointer les limites avec la loi de Laborit

A débuter exclusivement par ses missions favorites, l'homme aura tendance à :

Reporter les tâches les moins appréciées à plus tard

A remettre tout au lendemain, surlendemain et ainsi de suite, le risque alors est de ne jamais réaliser la mission ou l'effectuer dans l'urgence pour un rendement de mauvaise qualité. Il en ressort de ce comportement, la procrastination : une attitude adoptée par un grand nombre d'actifs et non-actifs. A long terme, elle est susceptible de faire émerger des to do list infinies.

Perdre en motivation

En cause, un salarié d'une entreprise se retrouvant avec une longue liste de missions aura le sentiment de devoir réaliser l'impossible. Son estime de soi pourrait en pâtir, cela étant ni positif pour lui qui perdrait espoir, ni pour ses supérieurs qui constateraient une baisse de performance de celui-ci.

Percevoir la mission comme plus complexe qu'elle ne l'est

La tâche à accomplir, voire l'accumulation des missions "hors de sa zone de confort" devient ce qu'on appelle un monstre mental. L'individu se nourrissant de sa peur, imagine le pire, ce qui l'éloigne de la réalité ! Il perçoit ainsi la tâche comme plus compliquée qu'elle ne l'est et se met en tête qu'elle ne lui apportera aucune joie mais plutôt des soucis.

Renverser l'ordre de réalisation des missions par des méthodes simples

Se conditionner

La loi de Laborit encourage le développement d'une nouvelle habitude, à savoir réaliser ses actions les plus complexes, en début de journée. En commençant le matin par une mission visualisée initialement comme "impressionnante", ce qui suit paraît en comparaison plus simple. Mark Twain, un écrivain, humoriste et entrepreneur américain explique dans son livre Eat that frog in the morning : "Si vous réalisez votre tâche la plus difficile dès le matin en arrivant, toutes les choses qui vous arriveront dans la journée seront positives." Une façon de voir la vie en rose avec finalement les mêmes ressources mais une autre organisation !

Planifier sa journée

En fonction de l'ensemble des tâches à effectuer, il peut être intéressant de construire une grille de difficultés dans laquelle les actions complexes sont répertoriées. Ce tableau fonctionnerait alors comme une base pour identifier le meilleur ordre de missions du jour à suivre.

Dédramatiser les missions dites "complexes"

Ne jetons pas la pierre à la complexité car elle offre des avantages. Rien ne dit qu'une mission difficile demande d'y consacrer plusieurs heures, jours ou semaines. Pourquoi prendrait-elle nécessairement plus de temps qu'une autre ? Vous pouvez être à l'aise sur une tâche vous demandant plusieurs heures ou jours de réflexions; et paradoxalement vous sentir inconfortable sur une autre exigeant seulement 30 minutes de réflexions ! La durée et la difficulté perçue d'une tâche peuvent, de ce fait, être décorrélées l'une de l'autre.

Se faire accompagner le temps de prendre le pli

Si réaliser ses missions seul(e) parait hors de portée, cela signifie qu'un accompagnement lors d'un démarrage d'une activité est probablement préférable. Des collaborateurs ayant déjà réalisé ces tâches comprendront plus facilement les difficultés éprouvées actuellement par le salarié. Ces échanges privilégiés avec eux pourront les rassurer et prouver la faisabilité de leur mission.

Se récompenser lors de la réalisation d'une mission difficile

Pour conserver sa motivation sur son coeur de métier, un collaborateur peut de lui-même se récompenser lorsqu'il a entièrement clôturé une mission complexe (ou qu'il l'a partiellement, si celle-ci s'étale sur plusieurs jours). Les récompenses peuvent prendre diverses formes : prise d'une pause, d'un temps pour soi, encas, auto-félicitation, etc. A chacun de trouver son propre gain !

Débuter par vos missions "difficiles" telle est une nouvelle habitude que vous devriez prendre. Certes, elle va à l'encontre d'un comportement naturel. De plus, en conservant ce réflexe, les missions risquent d'être reportées à plusieurs reprises, et finalement être réalisées (ou pas réalisées) avec une exécution trop rapide et imprécise. Changer votre routine et vous conditionner pour renverser l'ordre sont préférables. Pour cela, une planification de votre journée, une dédramatisation de la difficulté apparente, un accompagnent par des mentors et une instauration de rituels de récompenses peuvent être clés.

A vous maintenant ! Identifiez une tâche, que vous repoussez trop souvent et fixez-vous un créneau (idéalement le matin), pour la réaliser et engagez-vous à le respecter.

Partagez cet article autour de vous

Nous contacter

Nos autres articles

Biz Dev • 2 Juin 2021

Comprendre la diffusion d’une innovation pour faire de l’oeil à ses prospects

Comment lancer un nouveau produit et s’envoler sur le marché ? En s’appuyant sur la courbe de diffusion de nouveaux produits de Roger et des travaux de Moore, vous découvrirez quelques secrets pour faire de l'œil à vos prospects.

Réflexion

RH • 15 Février 2021

Co-créer le sens au travail de vos collaborateurs

Le sens au travail est un levier capital dans l’équilibre de vie des collaborateurs, dans leur entrain et leur bien-être au quotidien. Co-créer le sens au travail de ses collaborateurs est devenu indispensable pour tout bon manager.

Réflexion

Interviews • 4 mars 2024

Les formations individuelles OneBySeven : retours d’expérience par Peppe Cacciapuoti, CEO de Big Mamma et Marjorie Buisson, DRH de Kodawari Ramen.

Découvrez les OneBySeven, des formations individuelles pour managers et dirigeants venant avec des besoins très précis. Retours d’expérience de Peppe Cacciapuoti et Marjorie Buisson sur l'impact de leurs sessions.

Interview